Quelle est l’assurance obligatoire pour un professionnel ?

Lorsque vous créez une entreprise en France, il y a un certain nombre de procédures à respecter, l’une d’entre elles étant : s’assurer. En effet, la loi elle-même stipule que certains types d’assurance sont obligatoires pour toutes les entreprises, quels que soient leur âge, leur taille ou leur activité, tandis que d’autres dépendent du type d’entreprise que vous dirigez. Quelles sont ces assurances ?

Aperçu de l’assurance en France

Le secteur français de l’assurance a rapporté un revenu de 293 millions d’euros en 2017 et 285 compagnies d’assurance opèrent dans le pays.

Lire également : Comment utiliser les SMS en masse pour votre entreprise

La Banque de France réglemente les assurances en France par l’intermédiaire de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR). Plus de 260 compagnies d’assurance en France appartiennent à la Fédération française de l’assurance (FFA).

En France, les citoyens ainsi que les entreprises sont obligés de souscrire un certain nombre d’assurances différentes, cela comprend :

A lire également : Découvrez les atouts de la structure métallo-textile

L’assurance responsabilité civile professionnelle

Elle est obligatoire pour de nombreuses activités, comme celles qui touchent à la santé, au droit ou à la construction.

L’assurance responsabilité civile professionnelle est un type d’assurance commerciale qui offre une couverture aux professionnels et aux entreprises pour les protéger contre les réclamations pour négligence de la part de clients ou de consommateurs. L’assurance responsabilité civile professionnelle couvre généralement la négligence, la violation du droit d’auteur, les dommages corporels, et plus encore. Les réclamations couvertes par une police d’assurance responsabilité professionnelle peuvent inclure les dommages causés par des choses que vous avez faites et/ou des choses que vous auriez dû faire.

Comment fonctionne l’assurance responsabilité civile professionnelle ?

Bien que de nombreux types d’entreprises puissent bénéficier d’une couverture d’assurance responsabilité professionnelle, examinons quelques exemples concrets. Disons que vous êtes chef de projet. Vous oubliez accidentellement d’informer votre client des signatures nécessaires, ce qui entraîne des retards dans le projet et en augmente le coût. Ou peut-être êtes-vous massothérapeute et votre client vous poursuit-il en justice, affirmant que vous avez causé des lésions tissulaires ?

Ce ne sont là que quelques-uns des cas dans lesquels l’assurance responsabilité professionnelle pourrait vous aider. De nombreuses personnes la combinent souvent avec une assurance responsabilité civile générale pour une couverture plus complète.

Vous devriez envisager une assurance responsabilité civile professionnelle si votre entreprise offre :

  • Un service professionnel
  • Des conseils professionnels réguliers à des clients
  • Un service contractuel à vos clients

Quel type d’entreprise peut être couvert par une assurance responsabilité civile professionnelle (ou E&O) ?

Que vous soyez propriétaire d’une petite entreprise, d’une entreprise en expansion, d’une grande entreprise ou que vous démarriez une nouvelle entreprise, vous devez souscrire à cette assurance :

  • Esthéticiennes/salons de beauté
  • Formateurs et entraîneurs de carrière/d’entreprise
  • Conseillers en santé familiale et mentale
  • Conseillers en gestion et en affaires
  • Ergothérapeutes
  • Entraîneurs personnels
  • Photographes
  • Gestionnaires de biens immobiliers
  • Consultants en informatique
  • Et bien d’autres encore…

L’assurance multirisque

C’est l’assurance qui concerne tout ce qui est causé par les biens de l’entreprise. S’il arrive quelque chose à l’intérieur de votre bureau, s’il arrive quelque chose à vos employés, si l’un des actifs de vos entreprises cause un préjudice à quelqu’un, etc., c’est cette assurance qui va s’en occuper.

Techniquement, cette assurance n’est pas obligatoire. Cependant, tout comme l’assurance responsabilité civile professionnelle, vous devriez absolument vous assurer quoiqu’il arrive, et dans tous les cas, elle couvre certaines des assurances que la loi exige. Par exemple, si vous avez un véhicule, il faut l’assurer au cas où il causerait un dommage à un tiers, et l’assurance multirisque devrait déjà le couvrir.

L’assurance « mutuelle

Depuis la loi Ani de 2016, toute entreprise privée doit proposer une assurance santé complémentaire, ou « mutuelle », à ses salariés. Vous êtes libre de choisir à quelle compagnie d’assurance vous affilier, mais vous devez payer au moins 50% du coût de cette assurance.

Encore une fois, même si l’assurance n’est pas obligatoire, il est fortement conseillé d’y souscrire quand même. Ne pas être correctement assuré pourrait finir par être la cause de la mort de votre entreprise, alors faites attention aux assurances !

Où peut-on souscrire à une assurance pro ?

Avec de plus en plus de personnes en France qui souhaitent se lancer dans le monde de l’entreprise, force est de constater que l’assurance professionnelle est souvent oubliée ! Ainsi, on peut notamment voir certains auto-entrepreneurs choisissent tout simplement de ne pas s’assurer, même s’ils prennent un risque considérable en faisant cela. Pourtant, en choisissant de se tourner vers un site comme Allianz.fr pour se protéger, cela ne coûte pas forcément très cher !

En effet, comme on peut le voir sur la page assurance entreprise de son site, cet assureur a clairement réussi à se démarquer des autres en proposant des services qui sont parfaitement adaptés à tous les types d’entrepreneurs. De cette façon, quel que soit votre statut, vous aurez forcément l’occasion de trouver une assurance professionnelle qui correspond à vos attentes. Même si le rapport qualité/prix peut vous sembler disproportionné, celui-ci fait clairement partie des meilleurs que vous pourrez trouver sur le marché. Avec un service client qui est irréprochable, vous aurez enfin la possibilité de bien vous entourer de professionnels qui sauront répondre à l’ensemble de vos questions : il ne vous reste plus qu’à franchir le pas !

Où peut-on souscrire à une assurance pro ?

Avec de plus en plus de personnes en France qui souhaitent se lancer dans le monde de l’entreprise, force est de constater que l’assurance professionnelle est souvent oubliée ! Ainsi, on peut notamment voir certains auto-entrepreneurs choisissent tout simplement de ne pas s’assurer, même s’ils prennent un risque considérable en faisant cela. Pourtant, en choisissant de se tourner vers un site comme Allianz.fr pour se protéger, cela ne coûte pas forcément très cher !

En effet, comme on peut le voir sur la page assurance entreprise de son site, cet assureur a clairement réussi à se démarquer des autres en proposant des services qui sont parfaitement adaptés à tous les types d’entrepreneurs. De cette façon, quel que soit votre statut, vous aurez forcément l’occasion de trouver une assurance professionnelle qui correspond à vos attentes. Même si le rapport qualité/prix peut vous sembler disproportionné, celui-ci fait clairement partie des meilleurs que vous pourrez trouver sur le marché. Avec un service client qui est irréprochable, vous aurez enfin la possibilité de bien vous entourer de professionnels qui sauront répondre à l’ensemble de vos questions : il ne vous reste plus qu’à franchir le pas !

Les sanctions encourues en cas de non-assurance pour un professionnel

Certains professionnels, notamment les auto-entrepreneurs, pensent qu’il est inutile de souscrire à une assurance professionnelle. Or, cette décision peut entraîner des sanctions financières très lourdes.

Effectivement, en cas d’accident du travail ou de litige avec un client ou un fournisseur, le professionnel non assuré devra faire face à toutes les conséquences financières liées à ces événements. Même s’il existe des assurances facultatives qui permettent de couvrir ces risques spécifiques (responsabilité civile professionnelle, par exemple), vous devez avoir une assurance multirisque professionnelle pour être protégé dans tous les domaines.

Le défaut d’assurance peut conduire l’entreprise à payer elle-même toutes les charges et frais résultant d’un sinistre couvert par la police d’assurance obligatoire. Le manquement aux obligations légales en matière de souscription d’une telle assurance expose l’entreprise et son dirigeant principal à divers types de sanctions pénales :

• une amende pouvant aller jusqu’à 3 750 euros,
• un emprisonnement allant jusqu’à 6 mois,
• une interdiction temporaire ou définitive de gérer une entreprise,
• dans certains cas graves (notamment si votre entreprise a déjà fait faillite), la liquidation judiciaire.

Pour éviter tout risque financier important lié au non-respect des obligations légales relatives aux assurances professionnelles obligatoires, il est donc préférable pour tout entrepreneur français souhaitant se lancer dans un nouveau projet de souscrire une assurance professionnelle qui correspond à ses besoins spécifiques et à son budget.

Les critères à prendre en compte pour choisir une assurance adaptée à son activité professionnelle

Vous devez souscrire une assurance professionnelle pour être protégé contre tous les risques liés à votre activité professionnelle. Mais comment choisir l’assurance qui convient le mieux à votre entreprise ?

Il faut bien comprendre vos besoins spécifiques. En effet, un consultant en informatique n’a pas les mêmes risques qu’un plombier-chauffagiste ou un responsable d’une entreprise de transport. Vous devez rechercher une couverture appropriée pour votre entreprise et considérer les prix des différentes options disponibles. En faisant ces efforts préliminaires, vous pouvez éviter les mauvaises surprises financières plus tard dans la vie de votre entreprise.

ARTICLES LIÉS