Supply chain et chaîne logistique : quelles différences ?

En France, le secteur de la logistique offre 1,8 million d’emplois et génère 200 milliards d’euros de chiffres d’affaires. Ce sont des chiffres qui ne sont pas vraiment étonnants sachant que notre économie repose principalement sur l’échange de produits, de services et de données. De nos jours, de nombreuses personnes utilisent le terme supply chain pour désigner la chaîne logistique. Selon certains, ces termes sont équivalents, mais en vérité, supply chain et chaîne logistique désignent deux concepts bien différents. Quelle est alors la différence entre ces deux termes ?

Qu’est-ce que la supply chain concrètement ?

Terme apparu plus récemment (vers la fin des années 1950) par rapport à la chaîne logistique, la supply chain désigne le cycle de la chaîne d’approvisionnement. Ce cycle englobe les étapes de l’approvisionnement, de la production à l’arrivée chez les consommateurs finaux en passant par la distribution. Elle est basée sur la notion de flux (flux physiques, flux financiers, flux d’informations).

A lire également : Ce qu’il faut savoir avant d’ouvrir une boutique de CBD en ligne

Plus concrètement, la supply chain comprend toutes les étapes entre la validation d’une commande d’un client et la réception du bien ou du service demandé. De nombreuses étapes intermédiaires se déroulent entre ces deux moments. On peut résumer le processus de la supply chain en quelques étapes bien précises :

  • commande des matières premières auprès d’un fournisseur,
  • réception de ces matières premières,
  • fabrication du produit,
  • stockage du produit fini,
  • emballage,
  • transport de la marchandise,
  • réception par le client,
  • finalisation de l’achat (paiement).

La supply chain concerne donc plusieurs métiers, entre autres les fournisseurs, les artisans ou fabricants, les transporteurs et les distributeurs. Chaque maillon de la chaîne peut être représenté par une entreprise distincte.

Lire également : Micro entreprise : sauter le pas en 2021 !

Aujourd’hui, la supply chain est une activité devenue complexe, faisant entrer en jeu un grand nombre d’acteurs. Il n’est pas rare que ces acteurs se trouvent dans des pays différents. Ère numérique oblige, cette activité est gérée par l’intermédiaire d’outils informatiques, en l’occurrence des logiciels qui permettent de coordonner le concours des différentes entreprises concernées. Appelées SCM (Supply Chain Management), ces logiciels permettent de mieux contrôler et suivre les commandes ainsi que les marchandises. Les SCM sont devenus indispensables pour les entreprises du secteur de la logistique.

Lorsque les produits avancent dans la supply chain, entre le stade de matières premières et celui de produits finis ils gagnent en valeur, c’est pour cela que nous sommes également confrontés à une confusion entre les termes « chaîne d’approvisionnement » et « chaîne de valeur ».

différence supply chain et chaine logistique

Qu’est-ce que la chaîne logistique et quelles sont ses différences avec la supply chain ?

Le concept de chaîne logistique est plus ancien que celui de la supply chain. La chaîne logistique assure le bon fonctionnement du service logistique, conformément au cahier des charges logistique. Elle consiste à gérer les flux physiques dans un entrepôt. Autrement dit, il s’agit d’une partie de la gestion de la chaîne d’approvisionnement. Elle concerne plus précisément les étapes suivantes : la gestion des stocks, le transport et la distribution des marchandises.

La chaîne logistique ne représente qu’une étape de la supply chain. Elle peut toutefois concerner des activités externes à l’entreprise, dans la mesure où elle comprend des flux de mouvement. Si la supply chain a pour objectif l’avantage concurrentiel et la rationalisation des coûts, la chaîne logistique vise avant tout la satisfaction client. Bien évidemment, ces deux objectifs sont liés et se servent mutuellement, mais elles ne se basent pas sur les mêmes actions.

Si la supply chain peut impliquer plusieurs entreprises, la chaîne logistique ne concerne généralement qu’une seule structure. Seuls les départements liés au stockage, à la gestion et à la distribution sont concernés par la logistique. En revanche, la supply chain implique plusieurs départements comme le service client ou encore le contrôle qualité. Dans une même supply chain, il peut y avoir plusieurs chaînes logistiques, avec plusieurs gérants.

On peut également affirmer que la supply chain vise l’optimisation de tout le business model de l’entreprise, intégrant la chaîne logistique entre autres.

Deux termes fondamentalement liés

La supply chain et la chaîne logistique sont donc deux activités distinctes ayant une incidence mutuelle. Gérer efficacement une supply chain passe par l’optimisation de la chaîne logistique. De la même manière, la bonne gestion de la chaîne logistique aura très peu d’impact si les autres éléments de la chaîne d’approvisionnement montrent des failles. Le meilleur moyen de s’assurer que tous les composants d’une supply chain sont gérés de façon optimale, réalisez un audit en surveillant différents KPI.

évolution chaine logistique et supply chain

L’évolution de la supply chain et la chaîne logistique

Si supply chain et chaîne logistique sont deux notions différentes, mais intimement liées, il en est de même pour leur évolution. La chaîne logistique, tout comme la supply chain, évolue et tend vers un écosystème où tout doit être plus rapide, plus flexible et par-dessus tout, personnalisé. Pourtant, les entreprises ne sont pas toutes armées pour faire face à cette évolution. La crise sanitaire mondiale, provoquée par le Covid-19 nous a appris que les entreprises les plus avancées en termes de technologies numériques sont celles qui s’en sortent le mieux face aux grands chamboulements.

Cela suggère que les dernières évolutions technologiques s’imposeront comme la norme dans tout le secteur de la logistique. Les technologies numériques permettant de collecter et d’analyser un nombre important de données en temps réel permettront d’anticiper des incidents comme les retards de livraison.

Comme la supply chain requiert une étroite collaboration avec différents partenaires, une parfaite coordination est donc indispensable et cela passe forcément par la standardisation des processus et la planification conjointe des activités. Pour y parvenir, les outils numériques évoluent afin de faciliter la communication en temps réel. Afin de gagner du temps dans la résolution des problèmes avec un acteur de la chaîne, l’automatisation de plans créés en amont et déployés automatiquement permet de rester performant en toutes circonstances.

L’automatisation des processus est donc l’avenir de la supply chain et de la chaîne logistique et les outils actuels, à savoir les ERP ainsi que les WMS seront directement concernés.

De même, les profils recrutés en logistique sont très souvent des ingénieurs ou des personnes ayant des qualifications spécifiques. Il devient donc primordial de rechercher les bonnes personnes pour les bons postes. Des cabinets de recrutement spécialisés en logistique peuvent alors être d’une grande aide. Ils sauront trouver les profils correspondants et iront chercher les candidats ayant les compétences les plus intéressantes.

ARTICLES LIÉS