Comment définir et analyser une zone de chalandise ?

Est-ce que le local de votre entreprise est bien situé ? Ce local vous donnera-t-il le moyen d’être rentable ? C’est en étudiant votre zone de chalandise que vous serez capable de répondre à ce type de questions. Ces éléments sont essentiels à connaitre si vous souhaitez développer votre entreprise dans les meilleures conditions possibles.

La venue des clients dans un commerce est directement liée au temps et à la distance qu’il faut à ces clients pour s’y rendre. Avoir connaissance de la zone de chalandise de son commerce est donc un moyen efficace d’analyser la quantité de clients potentiels qui se trouvent proches du local. Cela permet de calculer également le temps que ces clients peuvent mettre pour faire le déplacement.

A voir aussi : Différences portage salarial et auto entreprise

Analyser sa zone de chalandise est l’une des clés pour mener à bien votre projet d’entreprise. Il est en effet important que les critères de votre zone soient adéquats aux nécessités de votre entreprise.

A quoi correspond une zone de chalandise ? Comment en faire l’analyse ? Découvrons cela ensemble dans cet article !

Lire également : Conseils pratiques en comptabilité

Qu’est-ce qu’une zone de chalandise ?

On appelle une zone de chalandise une zone géographique dans laquelle se trouvent les consommateurs potentiellement intéressés par vos produits.

L’objectif d’analyser la zone de chalandise d’une entreprise est de jauger le potentiel commercial d’un projet de vente. Il s’agit d’une étape primordiale si un entrepreneur souhaite avoir un local de vente, que ce soit une boutique de vêtement, un restaurant ou une épicerie. Cette étude est le moyen de cibler le nombre de clients qui peuvent être intéressés et de connaitre le type de profils qu’ils sont. C’est également une bonne méthode pour évaluer le niveau de concurrence qui existe autour du local commercial, ses caractéristiques et les endroits où elle est implantée.

Analyser la zone d’un local

Il est possible de faire une étude sur un local de vente déjà existant dans le but de mesurer le niveau de clientèle atteignable à un moment précis. Cette étude peut mesurer aussi la progression de ce niveau entre deux dates choisies.

On étudie une zone de chalandise pour faire la comparaison entre l’activité évaluée et le chiffre réalisé par le commerce. Cela permet par la suite d’orienter la stratégie marketing.

Analyser la zone d’un projet en cours de création

La réalisation d’une étude de marché est une pratique incontournable lorsque l’on est à la tête d’une entreprise. C’est dans ce cadre qu’un entrepreneur va être amené à faire une étude de zone de chalandise, afin de déterminer si son projet est pertinent et réalisable. Cette étude lui donnera en plus des éléments sur les différentes zones où il peut s’implanter.

A partir des données récoltées, les personnes à la tête du projet peuvent jauger les possibilités de chaque zone potentielle et faire le calcul prévisionnel du chiffre d’affaires. Elles prennent le temps d’évaluer aussi la rentabilité possible selon les lieux en fonction des investissements à faire et des charges locatives qu’ils représentent.

Pour présenter une zone de chalandise, on élabore une carte graphique qui permet d’avoir une vision globale de :

  • La distance existante entre les clients et le local commercial.
  • La durée qu’il faut aux clients pour se rendre au local.
  • Du lieu du local parmi ses concurrents.

Si l’adresse du point de vente n’est pas choisie à ce moment de l’étude, mener cette étude avant d’en trouver un est conseillé. Il est plus simple d’améliorer un local dans une zone de chalandise idéale (correspondante à votre commerce) plutôt que de posséder un beau local qui se situe dans une zone moins accessible à ses clients.

Lorsque l’on implante un local commercial, au même titre qu’un investissement locatif, le choix de l’emplacement est déterminant. Il faut en effet choisir un lieu qui corresponde à l’entreprise et à la localisation de la clientèle ciblée.

Réaliser une analyse d’une zone de chalandise

Le but de l’analyse

Afin d’effectuer une analyse pertinente, il convient d’avoir établis auparavant les particularités des clients ciblés. Mener ce type d’étude a pour objectif d’obtenir plusieurs réponses :

  • Où se situent les clients potentiels et en quelle proportion ?
  • Quel temps leur faut-il pour se rendre au commerce ?
  • De quels moyens de transports et de stationnement bénéficient-ils pour venir ?
  • Où se trouve la concurrence ? De quelle façon est-elle dispersée ?

Notons que le développement de la vente en ligne diminue l’influence de ces éléments. Le point de vente n’est plus le seul accès aux produits de l’entreprise. La livraison à domicile fait partie des habitudes des consommateurs aujourd’hui. C’est pourquoi il est bon aussi de considérer ce calibrage selon sa clientèle en ligne.

Les données utiles pour réaliser l’analyse

De nombreuses informations sont nécessaires pour pouvoir mener correctement l’étude d’une zone :

  • Les caractéristiques sociales démographiques selon la zone (ville, quartier…) et les habitants qui y vivent (âge, sexe, situation familiale, métier…).
  • Le type de consommateur qui y vit (habitude de consommation, catégorie sociale…)
  • Le niveau de concurrence existant (nombre d’activités similaires déjà implantées, tailles…)
  • L’accessibilité (transports, routes, parkings, niveau de circulation…)

Analyser une zone de chalandise déjà implantée

Concernant les points de ventes existants, on utilise les fichiers clients pour effectuer l’analyse. Selon le nombre de données qu’ils contiennent, il est possible d’établir un profil du client type. Ces fichiers peuvent donner des informations également sur les zones desquelles viennent les clients grâce aux chèques ou le renseignement du code postal.

En regroupant ces données avec une étude de satisfaction et une autre sur les habitudes d’achats, il est possible de mieux connaitre les clients la zone.

Analyser une zone de chalandise pour une entreprise en création

Dans ce cas, il n’y a pas d’historique de vente ou de données clients sur lesquelles s’appuyer. On partira alors d’un profil type défini en amont, d’informations récoltées sur le terrain, sur les concurrents. L’étude est faite aussi de la mesure du temps dont a besoin un client potentiel pour se rendre au point de vente.

Ces informations rassemblées, on calcule le taux de pénétration selon l’attractivité commerciale du point de vente en création (en fonction du niveau de concurrence, du besoin des produits et services proposés).

Exploiter les résultats d’une étude de chalandise

L’utilisation la plus courante des données est le calcul par zone du potentiel commercial d’un local :

  • La zone primaire : il s’agit de la zone principale dans laquelle se trouvent les clients potentiels à proximité du local. Loin des concurrents, cette zone est une priorité pour votre entreprise.
  • La zone secondaire : elle rassemble les clients proches et ceux de la concurrence. Cette zone demande d’élaborer des stratégies pour attirer les clients car ces derniers peuvent aller vers les concurrents.
  • La zone tertiaire : cette zone est plus difficile, il y a moins d’opportunités pour faire venir les clients. La communication est ici primordiale.
  • Le hors zone : cette zone regroupent des clients qui ne correspondent pas à vos critères. Les clients sont occasionnels, de passage…

Lorsque ces zones sont définies visuellement grâce à la carte, il faut ensuite calculer la densité d’habitants par zones. Chaque zone se verra attribuée un coefficient de vente proportionnel à ce nombre.  C’est en multipliant ce coefficient de vente et le nombre d’habitants de la zone concernée qu’on obtient un nombre potentiel de clients.

 

ARTICLES LIÉS