Restauration-hôtellerie : quels sont les métiers qui recrutent le plus ?

Le secteur de la restauration et de l’hôtellerie est l’un des plus grands pourvoyeurs d’emplois en France. Malgré l’impact important de la Covid-19 et des restrictions d’ouverture lors des confinements successifs, les recrutements se font toujours de plus en plus actifs. Pôle emploi et le Crédoc estiment d’ailleurs que près 292 000 postes attendent encore d’être pourvus, selon une enquête de mai 2021. Les métiers de la restauration et de l’hôtellerie sont très variés et ne nécessitent pas toujours de compétences en particulier, mais certains ne s’improvisent pas. Le secteur de la cuisine compte parmi ceux qui ont la cote et qui recrutent beaucoup, parmi tant d’autres. Découvrez 10 métiers qui restent dans la tendance en 2022.

Le cuisinier, un métier qui recrute beaucoup

Le plus grand nombre d’annonces de recrutement concerne les métiers de la cuisine. Avec 258 000 entreprises (chiffre de 2019) présentes sur le marché en France, près d’un million de salariés travaillent dans ce poste. L’on ne s’improvise pas cuisinier, on le devient. Un cuisinier travaille d’ailleurs dans différentes branches de la restauration, de la brasserie à la restauration collective en entreprise ou dans les écoles en passant par les restaurants gastronomiques entre autres. Au-delà des qualifications requises pour le métier, le moral joue beaucoup dans la réussite de la carrière de cuisinier. Ce métier très exigeant nécessite beaucoup de rigueur, de la patience et une résistance à la « pression » à toute épreuve. Les formations pour devenir cuisinier sont nombreuses, du CAP cuisine au Bac +5 en passant par le Bachelor cuisine.

A découvrir également : Comment savoir si je suis inscrit à la MSA ?

Pour postuler, choisissez parmi les modèles de lettre de motivation adaptés à votre secteur d’activité, et soignez la mise en page de votre CV.

Commis de cuisine, les enjeux du métier

Le commis de cuisine est certes un apprenti, mais sa présence est très importante dans la chaîne culinaire.  Il travaille sous l’égide du cuisinier et l’aide dans les différentes étapes de préparation, à commencer par rassembler les ingrédients, à éplucher les légumes, etc. Le commis de cuisine contribue également à la mise en place des menus et à la préparation de la carte, toujours sous le contrôle du cuisinier. Il peut également réaliser des plats en commençant par les plus simples sur la carte, comme les desserts, les potages et les salades. Il faut avoir au minimum un CAP en cuisine pour décrocher le poste au sein d’un restaurant. Pour faciliter son intégration, le commis de cuisine suit idéalement une formation de niveau bac.

A lire en complément : Comment se paye le RSI ?

Le pâtissier, un métier d’avenir

Les boulangeries ne sont pas les seules à proposer des services de pâtisserie. Les restaurants sont également nombreux à étoffer leurs cartes de desserts en gâteaux et autres délices sucrés pour satisfaire les palais. Ils ont sans cesse besoin de nouveaux talents pour diversifier leurs propositions. Un pâtissier doit alors avoir le sens de la créativité et de la finesse dans la conception de ses créations. C’est un métier qui demande aussi beaucoup de rigueur et de la concentration. Pour devenir pâtissier concrètement, il faut mettre toutes les chances de son côté en ayant en poche un CAP pâtisserie, un bac pro pâtisserie et en ayant suivi une formation pâtisserie.

Serveur, l’un des métiers les plus recherchés

Le métier de serveur possède ses atouts, mais également ses contraintes. C’est pourtant un métier qui permet de beaucoup évoluer dans le secteur de la restauration et de l’hôtellerie. D’après le ministère du Travail, les restaurants et les hôtels peinent beaucoup à recruter des serveurs à cause de la nette baisse de l’attractivité du métier notamment due aux conditions d’exercice qui doivent constamment être améliorées. Le métier de serveur n’est pas anodin. Les professionnels estiment qu’il faut en moyenne 12 mois de formation pour connaître toutes les techniques et les règles du service en salle. Les possibilités d’évolution de carrière existent également. Un serveur peut prétendre aux postes de maître d’hôtel et de chef de rang entre autres. Le chef de rang est responsable d’un groupe de tables. Il doit être présent avant l’ouverture de la salle et doit être en mesure de préparer le service. Il doit connaître parfaitement la carte et le menu et les plats pour ainsi pouvoir conseiller les clients qui demandent des suggestions. La réactivité du chef de rang doit être sans faille, car il doit être capable de faire des tâches multiples.

Le barman, celui qui incarne l’esprit de l’établissement

Le secteur d’activité du barman s’étend aujourd’hui aux discothèques, aux brasseries et aux hôtels. Celui-ci a plusieurs rôles au-delà de la préparation des boissons commandées par les clients et leur service. Le barman travaille également en coulisse. Il gère le stock des produits, s’occupe du nettoyage de son espace et procède également à la réception des livraisons. Le barman a aussi un rôle de communication envers la clientèle. Il doit veiller à ce que l’ambiance autour de lui incarne l’esprit de son établissement. L’atmosphère doit rester confortable et conviviale et doit attirer l’attention. Le barman peut aussi être amené à suggérer de nouvelles associations de boissons.

Le réceptionniste d’hôtel et son sens de l’accueil

Le réceptionniste d’hôtel doit avoir une très bonne qualité relationnelle pour rester à l’écoute de tous les besoins des clients. C’est un métier de rigueur et d’organisation, car la personne assignée au poste doit aussi refléter les qualités de l’établissement. Sur le front pour gérer l’agenda de l’hôtel, le réceptionniste s’occupe des réservations, répond au téléphone et doit également se charger de l’accueil des clients sur place. Il leur remet les clés des chambres et doit pouvoir expliquer le fonctionnement de l’hôtel dans la globalité et dans les détails. Le métier de réceptionniste possède une part administrative importante, la facturation du séjour et l’encaissement étant également à la charge de la personne au poste. Le réceptionniste doit être un professionnel de l’hôtellerie digne de ce nom. Il doit s’assurer du confort des clients et doit pouvoir répondre à toutes leurs demandes, des plus classiques aux plus spécifiques.

ARTICLES LIÉS