Quels sont les différents moyens de financement à court terme pour les entreprises ?

Il peut arriver que les entreprises rencontrent des difficultés pour financer leur besoin en fonds de roulement. Pour assurer le règlement des dépenses courantes telles que les salaires, les fournitures de bureau et les paiements de factures, différents moyens de financement s’offrent à eux. Voici plus de détails !

L’affacturage

L’affacturage est un plan de financement des besoins à court terme qui permet à l’entreprise de convertir rapidement les factures et impayés en espèces. Le processus implique la vente de créances en cours à une structure de financement spécialisé en recouvrement. Ce dernier avance un pourcentage de la valeur de la dette à l’entreprise. Celle-ci reçoit le reste du paiement par la suite, une fois que la facture est soldée. Découvrez le site de Bibby Factor qui développe les différentes modalités de remboursement possible. L’affacturage est souvent utilisé pour augmenter la liquidité de l’entreprise en réduisant les délais de paiement. Cette technique peut être déployée sur trois différents niveaux à savoir le financement des factures, la garantie contre les impayés et la gestion du poste clients. Assurez-vous de faire confiance à des experts comme Bibby factor.

A lire également : Loi de Pareto expliquée : optimisez efficacement avec la règle 80/20

Le découvert bancaire

Le découvert bancaire est une facilité de crédit accordée par les banques qui permet à l’entreprise de retirer de l’argent au-delà du solde disponible en compte. C’est un autre moyen de financement à court terme couramment utilisé pour couvrir les besoins en fonds de roulement des structures. Le principal inconvénient ici, c’est le taux d’intérêt qui est généralement élevé. Ceci fait du découvert bancaire une option bien plus coûteuse que l’affacturage.

Les lignes de crédit

Pour assurer les dépenses courantes d’une entreprise, les lignes de crédit sont des solutions courantes. Ces arrangements, conclus par la banque et l’entreprise, fournissent un financement rapidement pour ce dernier. La ligne de crédit sert à régler des achats de matériel et d’autres besoins de trésorerie. C’est une option plus économique que le découvert bancaire puisque les entreprises ne paient de plus-value que sur les sommes retirés. La difficulté ici c’est que le processus d’obtention de la ligne de crédit est souvent difficile pour les PME et TPE.

A découvrir également : Activ'créa : parcours création d'entreprise Pôle Emploi

Le financement participatif

Cette méthode de financement à court terme est relativement récente. Elle consiste pour les entreprises en une collecte de fonds auprès d’un grand nombre de personnes via des plateformes en ligne. Les investisseurs potentiels ont la possibilité de contribuer à des projets en échange d’un appui ou d’un service futur. Généralement, ce sont les entreprises qui ont des difficultés à obtenir un financement traditionnel qui choisissent cette solution. Cependant, la réussite de l’investissement participatif dépend de la capacité de la structure à mobiliser une base de sponsors.

Les cartes de crédit professionnelles

Pour les petites entreprises, les cartes de crédit professionnelles sont une solution de trésorerie à court terme tout à fait efficace. Elles peuvent être utilisées pour assurer les charges telles que les fournitures de bureau, les frais de voyage et les dépenses marketing. Les cartes de crédit professionnelles peuvent offrir des avantages, dont :

  • des remises en argent ;
  • des programmes de récompenses ;
  • une assurance voyage.

L’inconvénient avec ce moyen de financement est que les taux d’intérêt peuvent être élevés. Par ailleurs, c’est une solution assez difficile d’accès pour les nouvelles entreprises.

ARTICLES LIÉS