Comment fonctionne la granulométrie par tamisage et pourquoi en demander une ?

Comment fonctionne la granulométrie par tamisage et pourquoi en demander une ?

Si vous êtes une entreprise qui exerce une activité dans le domaine pharmaceutique, agroalimentaire ou bien dans celui de la construction, il est fort à parier que vous avez déjà entendu parler d’une analyse granulométrique. Celle-ci est notamment utile pour effectuer la validation de la taille des particules lors d’un contrôle qualité ou autre. Dans cet article, on s’intéresse à un type de granulométrie particulier qui est celui par tamisage. Comment cela fonctionne et dans quels cas y recourir ?

Fonctionnement de la granulométrie par tamisage

La granulométrie par tamisage est une méthode qui permet de mesurer la distribution des tailles des particules solides d’un échantillon donné (5 grammes au minimum). L’échantillon à analyser va ainsi passer à travers une série de tamis de mailles décroissantes (du plus gros au plus petit) et on va pouvoir par la suite peser la fraction retenue sur chacun des tamis. Sachant que c’est l’agitation qui permet aux particules de se répartir sur les différents tamis, d’où l’utilisation de machines prévues à cet effet.

A voir aussi : Optimisez vos processus de palettisation

À la fin, on obtient une courbe granulométrique de l’échantillon qui représente simplement la distribution des tailles des grains et particules.

Les applications possibles

Déjà, on peut mettre en avant le fait que la granulométrie par tamisage est simple, rapide et peu coûteuse. Cela nous intéresse dans le sens où avec de faibles coûts, on peut envisager des domaines d’application assez larges. Pour ce qui est la fabrication des médicaments par exemple, le fait de connaître la taille des particules peut nous aider à l’optimiser puisqu’elle a un impact sur son efficacité ou sa stabilité.

Lire également : Choisissez un parcours de golf pour votre teambuilding !

D’autre part, dans le domaine de la construction, il existe des normes assez précises sur la teneur des matériaux. Au niveau juridique, contrôler la qualité des produits finis ou des matières premières en vérifiant que leur granulométrie respecte ces normes est donc primordial.

ARTICLES LIÉS