L’importance de la prospection et de Sales Navigator sur LinkedIn

Faire de la prospection, c’est faire de la recherche. Une recherche nécessaire pour trouver des clients potentiels et en faire des clients toute court. Pour effectuer cette prospection, pour trouver ces clients et enfin effectuer cette prise de contact, il est possible de s’appuyer sur plusieurs réseaux sociaux. L’un des réseaux sociaux les plus intéressants est le réseau social professionnel LinkedIn. En effet, ce dernier se prête très bien à la prospection et donc à la recherche de clients. Malheureusement, sa fonction de recherche est trop souvent imprécise, en plus d’être très limité.

Faire des recherches sur LinkedIn et le Sales Navigator

Si la fonction de recherche de LinkedIn est nécessaire, elle ne se montre malheureusement pas suffisamment efficace. En effet, afin d’effectuer une prospection efficace, il est bien plus intéressant de profiter de l’essai gratuit de sales navigator. En effet, ce service est proposé par LinkedIn, et vous permet de faire des recherches plus rapides et bien plus efficaces. Et ce bien qu’il soit globalement destiné à des commerciaux dans le but de vendre un produit en ligne, il est très intéressant pour les particuliers.

A lire aussi : C'est quoi les acteurs d'un marché ?

Le Sales Navigator permet non seulement de faire une recherche précise, mais aussi de segmenter vos prospects. Cela signifie trouver bien plus précisément un prospect pertinent pour vos recherches, et ce grâce à des termes et autres mots-clés. Ce gain de temps n’est pas négligeable, car il vous offre la possibilité d’effectuer un premier tri pour le moins efficace.

De plus, le Sales Navigator vous offre aussi l’opportunité de tag des prospects ainsi que l’envoi d’Inmail. Néanmoins, ce système n’est pas sans défaut. Effectivement, son efficacité a un prix, un prix qui n’est pas négligeable. 

A découvrir également : Comment trouver l'équation d'une courbe sur excel ?

Si trouver de nouveaux clients devient plus rapide grâce à l’application de critères de recherches, comme les années d’expérience ou la zone d’activité au prix de 79,99 €/mois. Cela fait donc près de 960 € par mois pour l’utilisation du Sales Navigator. Un coût qui est très loin d’être négligeable, surtout si votre entreprise est récente, vous contraignant à le rentabiliser au plus vite. Pourtant, il existe une méthode alternative bien moins coûteuse.

La période d’essai

Comme pour beaucoup de logiciels, il existe une période d’essai pour sales Navigator. Une période d’essai qui s’étend sur un mois complet, et ce, sans le moindre engagement. Attention, il vous faudra tout de même rentrer les informations de votre carte bancaire, n’oubliez donc pas de supprimer votre abonnement avant la fin du mois pour ne pas subir de prélèvements.

Cette période d’essai va être cruciale pour le bon développement de votre entreprise. C’est pendant ces trente jours que vous allez pouvoir mettre en place une base de prospection réunissant l’ensemble des prospects pertinents selon vos recherches. Ensuite, vous pourrez exporter ces recherches au sein d’un logiciel spécialisé dans la prospection et commencer les tentatives de connexion.

La prospection

Obtenir vos prospects ne constitue que la première étape de votre prospection. Il vous faudra en effet poursuivre travail en essayant de prendre contact avec les particuliers, comme les entreprises, qui ont retenu toute votre attention. Cette prise de contact peut prendre différentes formes, bien que l’emaling est souvent celle qui est retenue :

L’emailing : envoyer un mail, parfois automatiquement, est souvent la prise de contact employée en direction des prospects. En effet, il s’agit de la méthode la moins invasive pour établir une communication. La prospection plus directe de se rendre directement au domicile du prospect, ou au siège d’une entreprise, peut être jugé dérangeante, de même qu’une lettre peut totalement être ignorée. Opter pour un mail est généralement une valeur sûre. Néanmoins, cela ne signifie pas que le mail fonctionne toujours. En effet, un mail automatisé est fréquemment considéré comme impersonnel et peut être perçu comme un SPAM, ce qui ruine complètement la prise de contact. Il est donc souhaitable de rédiger personnellement ses mails afin de ne pas créer de doutes.

Si l’emailing ou l’envoi de courrier en général rentre dans le cadre de la prospection plus ou moins directe, vous pouvez tout d’abord former un besoin, une envie, dans l’esprit du prospect visé, dans le but de l’intéresser à votre produit et/ou service, afin que cette prise de contact soit bien plus efficace.

La prospection indirecte

La publicité est sans aucun doute l’exemple même de prospection indirecte. Cette dernière peut être présente sous la forme de panneau publicitaire des plus classiques, ou encore sous la forme de pop-up sur Facebook. La prospection indirecte est partout et a plusieurs objectifs :

  • Mettre en avant des promotions : les promotions peuvent immédiatement intéresser des prospects. En effet, le prix est un élément non négligeable qui est toujours efficace pour attiser la curiosité des personnes, ou entreprises visées. Toutefois, avec un prix trop bas, vous risquez aussi de donner l’impression que la qualité est absente.
  • Faire connaître une entreprise : une entreprise invisible est une entreprise qui n’existe pas. La visibilité fait partie intégrante de la vie d’une entreprise. Si une entreprise est ignorée, car trop discrète, alors il sera difficile d’attirer l’attention d’un prospect. 

En vous faisant connaître, vous augmentez grandement les chances de votre emailing de fonctionner. En effet, entre recevoir le mail d’une entreprise inconnue et d’une entreprise bien connue, l’effet n’est clairement pas le même. N’hésitez donc pas à investir dans une prospection plus indirecte, ne serait-ce que pour ne pas avoir à vous présenter en détail à des prospects parfois méfiants.

ARTICLES LIÉS