Qu’est-ce que le gaz naturel ?

Qu'est-ce que le gaz naturel ?

Le gaz est la troisième source d’énergie la plus utilisée dans le monde. Il vient après le pétrole et le charbon qui sont également des combustibles très prisés. En principe, le gaz naturel est une énergie primaire, c’est-à-dire qu’il ne résulte d’aucune transformation d’énergie. Ce combustible est utilisé par les professionnels et les particuliers pour des raisons variées. Le gaz naturel est contenu dans les roches poreuses, et il est un mélange d’hydrocarbures. Découvrez l’origine du gaz naturel dans cet article.

Origine du gaz naturel 

Il y a des années de cela, le gaz naturel s’est formé à l’issue de la transformation des matières végétales et animales qui se trouvent dans les profondeurs de la roche sédimentaire. La composition du gaz naturel varie d’une réserve à l’autre. Cependant, le gaz naturel est toujours composé du méthane et de l’éthane. Ce combustible est également constitué du butane et du propane. Tandis qu’il est sollicité par les professionnels pour la production de l’électricité et de la chaleur. Contrairement au gaz de ville, le gaz naturel ne contient pas de monoxyde de carbone ce qui évite toute asphyxie au consommateur final. Nous espérons avoir répondu à la question : qu’est-ce que le gaz naturel.

A lire aussi : Comment rompre un contrat CCMI ?

Les types de gaz naturel 

Différentes méthodes permettent l’extraction du gaz naturel du sous-sol en fonction de la géologie. Il est donc possible d’obtenir du gaz naturel classique ou non classique. En ce qui concerne le gaz classique, il est contenu à l’intérieur de la roche poreuse. Il peut être obtenu grâce aux méthodes traditionnelles de forage. Tandis que le gaz non classique est issu des formations non poreuses comme le schiste qui est une roche. Pour l’extraire, on utilise la méthode du forage horizontal et celle de la fracturation. Ce type de gaz est idéal pour lancer son business de vente de gaz à grande échelle.

Utilisations du gaz naturel

Le gaz naturel est un combustible polyvalent qui peut être utilisé dans de nombreux domaines : pour la production d’électricité, le chauffage des bâtiments, la cuisson des aliments ainsi que comme carburant pour les véhicules.

A lire également : Pourquoi faire appel à un cabinet de recrutement RH ?

Sa combustion génère moins de dioxyde de soufre et d’oxydes d’azote que les autres combustibles fossiles. Il émet beaucoup moins de particules fines nocives pour l’environnement. C’est pourquoi son utilisation permet une réduction significative des émissions polluantes.

Dans le domaine industriel, le gaz naturel est aussi très prisé comme matière première. Il sert notamment à produire du plastique, des engrais ou encore du méthanol utilisé dans l’industrie pharmaceutique.

Grâce aux avancées technologiques récentes et à sa composition chimique spécifique (majoritairement constituée de méthane), le gaz naturel comprimé (GNC) et liquide (GNL) sont aussi utilisés comme carburants alternatifs aux essences traditionnelles. Ils constituent une alternative écologique intéressante au diesel et à l’essence.

Bien qu’il soit considéré comme étant propre par rapport aux autres sources d’énergie fossile telles que le pétrole ou encore le charbon, certains spécialistes mettent en garde contre ses effets sur l’environnement, notamment lorsque celui-ci s’échappe accidentellement lorsqu’il est extrait ou transporté.

Il faut être vigilant quant à son exploitation afin qu’elle se fasse avec respect et responsabilité environnementale en vue d’un développement durable.

Avantages et inconvénients du gaz naturel

Le gaz naturel présente de nombreux avantages, mais aussi quelques inconvénients.

L’un des principaux avantages du gaz naturel est sa disponibilité en grande quantité. Effectivement, les réserves connues sont assez importantes pour répondre aux besoins actuels et futurs. Il se trouve souvent à proximité des zones de consommation, ce qui facilite son transport.

Le deuxième avantage est qu’il s’agit d’un combustible peu cher, notamment en comparaison avec le fioul ou l’électricité. Cela permet une économie importante sur la facture énergétique pour les consommateurs.

En troisième lieu, le gaz naturel est considéré comme étant un combustible relativement propre par rapport aux autres sources d’énergie fossile tels que le charbon et le pétrole. Sa combustion génère moins de dioxyde de soufre et d’oxydes d’azote que ces derniers combustibles. Il émet aussi beaucoup moins de particules fines nocives pour l’environnement.

Malgré ses nombreux avantages, le gaz naturel présente aussi quelques inconvénients. Le premier concerne la sécurité. Bien qu’il soit considéré comme sûr lorsqu’il est utilisé correctement, une fuite peut être dangereuse car il s’agit d’un gaz inflammable pouvant causer des explosions.

Le deuxième inconvénient réside dans son potentiel impact environnemental négatif lorsque celui-ci s’échappe accidentellement lorsqu’il est extrait ou transporté. La production et le transport de gaz naturel peuvent aussi occasionner des problèmes environnementaux tels que la contamination des sols et de l’eau.

Un dernier inconvénient est lié à son utilisation pour le chauffage domestique. Effectivement, les chaudières au gaz ont une durée de vie plus courte que celles fonctionnant avec d’autres énergies comme l’électricité ou encore les pompes à chaleur ce qui engendre des frais supplémentaires en cas de remplacement.

Malgré ses limites, il semble que le gaz naturel, lorsqu’il est utilisé dans une optique responsable et raisonnée, représente toutefois un choix intéressant pour répondre aux besoins énergétiques actuels tout en préservant notre environnement.

ARTICLES LIÉS