Comment présenter le compte de résultat d’une association ?

compte de résultat d'une association

Selon les réglementations en vigueur, les associations n’ont pas l’obligation de présenter une comptabilité. Cependant, dans des situations bien définies, elles doivent fournir un compte annuel qui prend en compte un bilan et un compte de résultat. Comment présenter donc un compte de résultat ? Éléments de réponse.

Prendre en compte les produits et charges d’exploitation

Pour présenter le compte de résultat d’une association, vous devez commencer par prendre en compte les produits et charges d’exploitation. En effet, les produits d’exploitation rassemblent les ventes et services effectués par l’association. Dans cette section, sont aussi concernées les cotisations, les dons et subventions obtenus.

A voir aussi : Comment déposer et protéger sa marque en tant qu'entreprise ?

Quant aux charges d’exploitation, il s’agit des dépenses engagées par l’organisation pour son fonctionnement. Ce sont en premier lieu les charges fixes comme les salaires, la location, le paiement des factures. De même, il faut citer les dépenses qui entrent en ligne de compte dans les activités de l’association. C’est le cas des achats de matériels de travail, des charges sociales et des dotations aux provisions.

Depuis quelques années, les promoteurs doivent également insérer dans les charges d’exploitation les aides financières octroyées. En dégageant donc les produits et charges d’exploitation, les comptables peuvent réaliser le résultat d’exploitation qui permet de relever les failles financières.

A lire aussi : Protection des données clients en entreprise : les règles essentielles à connaître

Insérer les charges et produits financiers

Grâce aux charges et produits financiers, les gérants peuvent obtenir la situation financière de leur association. En réalité, les charges financières sont des obligations qui découlent des emprunts effectués par l’organisation. Ces prêts peuvent être obtenus aussi bien des partenaires que des établissements bancaires.

Les produits financiers représentent les intérêts obtenus sur les fonds d’épargne placés auprès des sociétés d’investissement à capital variable. En principe, les produits financiers doivent être supérieurs aux charges financières. Ainsi, le résultat financier s’obtient à travers la différence effectuée entre ces deux variables.

Par ailleurs, il peut arriver que les charges soient au-dessus des produits. Si tel est le cas, il s’agit alors d’un investissement important obtenu par l’association dans le but d’accélérer ses activités sur le terrain.

Tenir compte des charges et produits exceptionnels

compte de résultat d'une association

Lorsqu’une association présente son compte de résultat, elle doit considérer les charges et produits exceptionnels. Ici, il s’agit des valeurs qui n’entrent pas dans l’exploitation courante de l’association.

En clair, les charges exceptionnelles prennent en compte notamment les dotations diverses sur les amortissements et provisions. Aussi, quand l’association paie une amende, cela doit être aussi pris en compte dans les charges exceptionnelles.

De leur côté, les produits exceptionnels représentent tous les encaissements qui ne se rapportent pas à l’exploitation de l’association. Ce sont par exemple, les reprises sur provisions. Aussi, une enveloppe financière obtenue de l’État afin d’équilibrer les comptes est à considérer comme un produit exceptionnel.

Bon à savoir !

Depuis le 1er janvier 2020, les structures associatives qui bénéficient d’une aide publique doivent se servir du compte de résultat par origine et destination (CROD). Il s’agit d’un modèle permettant aux associations de présenter un compte rendu financier plus exhaustif.

De même, pour favoriser une meilleure compréhension d’un compte de résultat, le mieux est de se servir des outils comme Excel ou Google sheets. Ainsi, vous avez la capacité de présenter les différentes valeurs sous un même angle et sans difficulté.

ARTICLES LIÉS