Quel capital social pour une SASU ?

Voulez-vous démarrer votre entreprise seule ? Vous avez posé des questions approfondies sur la SASU et le statut juridique qui vous convient le mieux ? La création du capital social en SASU est une étape cruciale dans la création de sa propre société. Quelle est l’utilisation du capital social, comment l’apporter et comment déterminer le montant minimum du capital social de SASU ? Nous vous expliquons tout !

Résumé

A lire aussi : C'est quoi un établissement ?

  • Quelle est l’utilisation du capital social dans SASU et comment l’apporter ?
  • Quel est le capital minimum d’un SASU ?
  • Quels risques cela signifie-t-il d’établir un capital minimum trop bas pour un SASU ?
  • FAQ

Quelle est l’utilisation du capital social d’une SASU et comment l’apporter ?

Utilité

Les ressources sociales capitales d’une USS représentent les ressources fournies par le fondateur et qui lui donne son statut d’associé au moment de la création de la SASU. Dans un SASU, le montant minimum à apporter est de 1€ symbolique. Les apports en espèces, en nature et dans l’industrie sont possibles.

Voici les différents bénéfices du capital social de la SASU :

A lire en complément : Comment certifier conforme un document par Soi-même ?

  • Unepromesse de sérieux : un capital social élevé montre que vous prenez votre entreprise au sérieux. Ensuite, vous envoyez une image de marque positive à tous vos interlocuteurs.
  • Clients rassurés : certains clients ont besoin de « tests » externes pour vous faire confiance. Le capital social est l’un de ces indicateurs.
  • Fournisseurs de confiance : Vos fournisseurs doivent être payés à temps et ne pas perdre leur temps avec des entreprises qui leur causeront des problèmes de paiement. En disposant d’un capital social important, vous leur donnez une garantie de solvabilité.
  • Prêts mis à disposition : l’objectif de banques est de faire de l’argent (et, au mieux, de ne pas perdre de l’argent). Au moment de contracter un prêt, vous demanderez donc un certain nombre de garanties (y compris le capital social) pour assurer votre remboursement.

Au moins la moitié du capital social de la SASU doit être déboursée au moment de la création de la société (pour la contribution en espèces). Le reste doit être effectué dans les 5 ans suivant l’enregistrement de la SASU.

Différentes contributions au capital d’une SASU

Il y a différentes contributions au capital de SASU :

  • Contributions en espèces : Il s’agit de la somme d’argent fournie par le seul partenaire.
  • Contributions en nature  : il s’agit des biens mobiliers et immobiliers fournis par l’associé. Par exemple, une voiture est considérée comme une contribution à la nature.
  • Contributions de l’industrie  : c’est le savoir-faire et les connaissances que le partenaire met à disposition de la société. Dans une ASU, cette contribution est peu intéressante car il n’y a qu’un seul partenaire.

>

Il n’est pas possible de se contenter des contributions de l’industrie à SASU. En effet, ils donnent des actions, mais le montant minimum du capital à constituer est de 1€. Parallèlement à cette contribution à l’industrie, il est nécessaire de verser des contributions en espèces. Attention également, si la valeur d’un bien dépasse 30 000€ ou si sa contribution en nature dépasse 50 % du capital social, vous devrez appeler un commissaire aux contributions (source). Et votre évaluation n’est pas gratuite.

Après avoir choisi le type de contribution que vous allez apporter, vous devez vous demander quelle forme de capital vous intéresse le plus : capital fixe ou variable ?

Lorsque vous choisissez l’option de capital fixe, votre capital social reste inchangé séparément si vous décidez d’augmenter ou de réduire le capital. C’est la forme la plus couramment utilisée de capital social car il est facile à comprendre et à appliquer (même si vous devez observer un formalisme strict lors de la modification du montant du capital social).

Le SASU à capital variable (encadré par les articles L 231-1 à L 231-8 du code de commerce) est utilisé pour éviter les coûts associés à la réduction ou à l’augmentation du capital social de la SASU. En effet, tant qu’il reste dans les seuils définis dans les statuts de la SASU à capital variable, il n’y a pas de commission à payer dans une société à capital fixe, vous devez payer la publication dans le journal des avis juridiques pour notifier le changement de capital social.

La clause de variabilité définit le montant du plancher et du plafond du capital social. C’est dans cette fourchette que le montant du capital doit rester sous peine de subir le même formalisme de modification que dans une société anonyme simplifiée à capital fixe.

Quelle est la capitale minimum en SASU ?

Le minimum imposé par la loi

Dans un SASU, le capital minimum est de 1€ et il n’y a pas de maximum. C’est l’un des avantages de SASU.

Le minimum imposé par la réalité des besoins d’un SASU

Il prévoit déjà environ 300€ pour couvrir les coûts de création d’un SASU avec une activité commerciale. Vous devrez payer pour la publication de l’avis légal, la demande d’inscription au RCS et l’inscription au Registre des biens bénéficiaires. Pour une activité artisanale, l’inscription dans la RM coûte plus cher et vous avez la possibilité d’effectuer un stage de préparation à l’installation (SPI).

À ces coûts en plus des coûts d’exploitation. Tout d’abord pour votre comptabilité, il est possible de le faire seul, mais l’utilisation d’un comptable pour SASU (environ 1 000€ par an) vous fera gagner beaucoup de temps. Entre l’établissement du livre de journal, grand livre général, bilan, compte résultats et l’annexe, des erreurs se sont produites rapidement.

Enfin, lorsque vous démarrez votre entreprise, vous aurez des besoins financiers liés au travail que vous effectuez. Par exemple, si vous avez créé votre agence de communication, vous aurez besoin de matériel (1 ordinateur) et de logiciels (Photoshop, Adobe Premiere Pro, etc.). En plus de ces contributions en nature, il sera nécessaire de créer une image de marque pour votre entreprise avec un capital social qui démontre sa fiabilité.

Un petit conseil : pour déterminer le montant de votre capital social, identifiez le montant de vos concurrents. C’est un fait public, vous pouvez les trouver facilement sur le web (notamment sur le site InfoGraffe.fr), et cela peut vous aider à comprendre les besoins d’une entreprise dans votre secteur.

Quels risques cela signifie-t-il d’établir un capital minimum trop bas pour un SASU ?

Si vous voulez développer des partenariats avec d’autres entreprises, avoir un capital social trop faible peut être un problème.

  • Comment faire confiance à une entreprise qui n’a que 50€ de capital ?
  • Comment pouvons-nous être sûrs qu’il est fiable et qu’il offre des services de qualité lorsque votre capital ne semble pas « sérieux » ?

Avoir un capital élevé vous permet ainsi de démontrer votre respectabilité et d’obtenir plus de reconnaissance de vos collègues.

Donc, si vous voulez être financé par des bureaux de crédit, vous devez montrer que vous serez en mesure de rembourser votre prêt. Si votre capital est trop faible, la banque peut refuser votre prêt. Il est presque impossible d’obtenir du financement sans capital-actions crédible.

FAQ

Quel est le capital minimum pour un SASU ?

Le capital minimum en SASU est de 1€.

Quels sont les avantages d’une SASU par rapport au capital social ?

L’ avantage de SASU est que vous pouvez facilement augmenter le capital social pendant la vie de l’entreprise parce que vous êtes le seul associé. De plus, si vous effectuez une activité de prestation de services en tant que consultant, vous n’aurez pas beaucoup de pression sur le capital social, car ce qui importe sera sa valeur ajoutée.

Où déposer le capital d’un SASU ?

Vous avez 3 chances de déposer le capital d’un SASU. La première est la Caisse des Dépôts et des Consignations (CDC). La deuxième option consiste à aller chez le notaire. La troisième consiste à utiliser votre banque en ouvrant un compte bancaire au nom de votre entreprise.

ARTICLES LIÉS