Comment changer d’emploi sereinement ?

Changer d’emploi… beaucoup en rêvent,peu osent passer le cours ! La peur de l’inconnu, la peur du regard des autres (de la famille, du conjoint ou des amis), les croyances limitantes (trop vieilles, trop tard… trop compliquées pour moi), l’attachement à un certain confort de vie (mais parfois très mal à l’aise psychologiquement parlant), la crise économique… envisager de voler vers un nouveau professionnel horizons.

Note : Cet article est un article invité écrit par Marina Bourgeois. Marina est un consultant en recyclage professionnel et évaluation de carrières/compétences. Ancienne chasseuse d’avocats et chercheuse en droit des affaires et entrepreneuriat, elle a créé la société Daring Dreamer Sa Carrière, spécialisée dans le soutien à la transition professionnelle. Elle est aussi la créatrice du Burn-Out Saturdays

A voir aussi : Améliorer sa recherche d'emploi

Pourtant, beaucoup d’entre vous sont fatigués de votre travail actuel et imaginez un nouveau travail qui vous fera vibrer.

A voir aussi : Comment trouver son premier emploi ?

Insatisfaction profonde, frustration, manque de sens, ennui, stress, pression quotidienne…vous rêvez de changer d’emploi , de secteurs et de trouver la profession qui a du sens, celle qui vous donnerait envie d’être lundi à partir de vendredi soir (si possible !) ? Oui, mais…

… vous n’avez aucune idée du chemin que vous pourriez suivre ou, au contraire, vous avez beaucoup trop d’idées que vous ne pouvez pas régler.

Vous ne savez pas par où commencer… ou comment le voir plus clair. Donc vous baissez les bras et retournez à votre train quotidien, un peu (beaucoup) par défaut et sans esprits… quelle pitié les filles ! Je vous assure qu’il est possible de changer le travail, le secteur et parfois même la vie ! Changer d’emploi n’est pas seulement pour les autres. Vous aussi pouvez le faire si c’est votre désir. Il est « suffisant » d’avoir le droit et le bon cadre. Voici les étapes… suivez le guide ; -).

****3

1. C’est vraiment ce dont j’ai besoin ? ****5 La première étape pour amorcer votre changement de carrière est une observation claire et objective de votre situation actuelle. Une sorte de radiographie froide et implacable de la période actuelle.

Passez votre présent en vous posant les bonnes questions, c’est-à-dire celles qui vous aideront à aller de l’avant. Il est en effet essentiel de faire un premier grand point pour faire en sorte que votre insatisfaction actuelle soit effectivement une crise profonde nécessitant des changements, mais pas un tumulte contextuel « simple » (attention aux humeurs en d’autres termes…).

L’ idée ici est de distinguer clairement le désir de changement réel et profond du passager ras-le-bol . Une attention doit également être accordée aux « transferts d’insatisfaction ». En fait, les gens peuvent projeter un certain nombre d’insatisfaction personnelle, sociale ou familiale sur leur vie professionnelle. Il serait risqué, dans un tel cas, de changer de travail, de tout bouleverser et d’affaiblir encore votre situation.

Faites également attention au « syndrome de l’herbe plus verte ailleurs » ou « l’éternel insatisfait ». Changer est une chose. Croire à tout prix que changer vous apportera le meilleur en est une autre. Pour éviter une déception cruelle, il est préférable de se préparer au changement d’une part, mais surtout de comprendre vos motivations profondes. Plus précisément, essayez de répondre aux questions suivantes :

  • Depuis combien de temps ai-je cessé de travailler ?

  • pourquoi l’ai-je choisi ? Était-ce pour de bonnes ou de mauvaises raisons ?

  • Qu’ est-ce que je perds si je change de profession ?

  • Pourquoi suis-je si fatigué aujourd’hui ?

Ensuite, identifiez tous les points négatifs (aussi petits qu’ils soient) de votre travail actuel : trop de pression, manque d’évolution possible, pas assez de responsabilités, trop loin de chez vous, collègues moches, etc.

Vous devez distinguer, dans votre insatisfaction, ce qui relève de l’ « environnement de travail » de ce qui se trouve dans les « activités de base ».

Faites une table à deux colonnes et remplissez-le. Si la première colonne (« environnement de travail ») est plus longue que la seconde, il peut être approprié de changer d’entreprise plutôt que de changer d’emploi !

2. Changer le travail… D’accord, mais pour quoi ? ****5 La deuxième étape de votre processus de changement nécessite… rêver ! Osez rêver votre carrière 😉 en d’autres termes. « Rien ne se passe qui n’a pas encore été rêvé », a déclaré le poète américain Carl Sandburg.

Le célèbre psychiatre Boris Cyrulnik l’a répété plusieurs fois : la capacité de rêver est essentielle, surtout pour les jeunes : « Ce qui peut aider un jeune à prendre son chemin, c’est son pouvoir de rêve. Alors tu dois te réveiller, bien sûr. Le rêve conduit à l’éveil. Mais si un jeune peut rêver et se rendre au travail, il sera capable de prendre une direction de la vie. »

Cette idée est valable à tous les âges parce que même si elle ne se réalise pas, le rêve suscite l’enthousiasme et le désir d’aller de l’avant. C’ est un moteur et un préliminaire à l’action. La professeure Kalina Christoff dit que « Lorsque vous rêvez, l’esprit prend le temps de traiter des questions plus importantes, comme la promotion de carrière ou les relations personnelles ». Le rêve implique la visualisation et la projection. C’est un premier pas vers une meilleure connaissance de soi et, en fin de compte, une clarification de vos désirs.

Concrètement, comment le faire ? Si vous ne rêvez plus, tout d’abord vous devez vous réconcilier avec votre imagination. Pour cela, projettez-vous dans votre vie idéale.

À quoi ça ressemblerait si tu avais une baguette super magique ? Installez-vous dans un endroit confortable, propice à une douce rêverie. Avez-vous un cahier et un stylo et posez-vous cette question  : « Si je pouvais tout avoir et être qui je suis vraiment, à quoi ressemblerait ma vie ? ».

Aucune censure n’est actuellement disponible. Laissez libre cours à votre imagination. Faites défiler les images, les mots, les sentiments, les idées, etc. Puis écrivez. Enregistrez l’ensemble dans un petit cahier. Si vous êtes créatif, vous pouvez également utiliser la carte de visualisation ou la technique de cartographie mentale . Le carré de la vie peut également être pertinent pour approfondir vos idées.

Si vous bloquez, posez-vous la question : « Si je gagnais à la loterie, comment ma vie changerait-elle ? » A quoi ressemblerait-elle alors ? ».

****5 La troisième étape pour trouver votre chemin et envisager un changement d’entreprise est d’ apprendre à bien vous connaître (mieux) 3. Faites le point avant de changer de travail . Plus vous serez clairement avec vous-même en termes de désirs, de besoins et d’aspirations, plus votre projet de changement réussira et réussira.

Concrètement, comment le faire ? Identifiez vos besoins (financiers par exemple ou votre bon « rythme » de travail en termesd’heures), vos objectifs de vie et votre mode de travail préféré (salaire, entrepreneurial, etc.).

Vous devrez également déterminer quelles sont vos « activités de flux » ? Ce qui est Ce bébé ? Une activité « flux » est une activité dans laquelle vous êtes immergé dans un état appelé « flux ». Flow est un concept initialement défini en 1975 par Mihaly Csikszentmihalyi, psychologue hongrois. Il est caractérisé par l’absorption totale d’une personne dans son occupation. Vous savez, cet état où le temps passe à vitesse. Vous levez la tête et il est déjà temps de passer à autre chose ! C’ est le flux ou « l’expérience de flux » : être à l’intérieur, complètement « dans » et connecté à ce que vous faites.

****5 De tout ce que vous avez déjà identifié, vous pouvez commencer à identifier des domaines, des L’identification et l’analyse de votre flux d’activités vous permettront de savoir quels types d’activités seraient non seulement agréables pour vous au quotidien, mais surtout satisfaisantes. Tellement, alors essayez de les trouver dans votre travail ! 4. Renvois d’informations métiers ou des activités. Change d’emploi, ok, mais qu’est-ce que je suis Tu vas le faire maintenant ?

Et si c’est encore trop flou, vous pouvez demander à votre entourage : présentez votre conjoint, vos amis, vos enfants ou toute personne en qui vous avez confiance (et attentionné !) tous les éléments précédemment identifiés et demandez-leur quelles idées ils croient en résulter.

****13

5. Explorez les chemins du changement ****5 Maintenant que vous avez des pistes, vous allez les explorer et faire ressortir le super détective que vous êtes !

Pour chacun des métiers ou activités envisagés, enquêter. Tout d’abord, en faisant un peu de recherche Google, puis en consultant des feuilles d’emploi ou des offres d’emploi. Visualiser les postes vacants est un excellent moyen de vérifier que vos compétences correspondent au secteur cible . Cela vous permettra également de voir si la rémunération proposée correspond à vos besoins financiers et à ceux de votre famille.

Poursuivez ensuite vos enquêtes en réalisant une véritable enquête de terrain  : prenez votre téléphone, ouvrez votre boîte aux lettres et soyez audacieux : contactez des professionnels dans les professions que vous étudiez (Linkedin est très utile pour cela). Demandez un rendez-vous physique, un échange téléphonique ou Skype. Vous serez en mesure de poser toutes les questions que vous pourriez juger utiles.

Je sais que cette étape peut être effrayant, parce qu’il s’agit de sortir de votre zone de confort … Mais dites-vous que vos interlocuteurs seront flattés d’apprendre qu’ils sont intéressés par votre profession et ravis de vous donner quelques minutes pour vous en dire plus.

****5 Poursuivez votre enquête d’entreprise avec un véritable « test d’entreprise ». Vous voulez devenir fleuriste ? Visitez votre fleuriste préféré et demandez si vous pouvez passer une journée avec eux. Vous pouvez également frapper à la porte d’entreprises spécialisées dans l’immersion et les tests d’entreprise. Rien de tel pour prendre une décision éclairée. 6. Immersion : condition préalable importante avant de changer de travail

A la fin de cette étape, vous serez en mesure de trier vos idées et de mettre en évidence le ou les tâches qui vous font vraiment vibrer.

****5 Avez-vous encore hésité entre deux routes potentielles ? Tu ne sais pas comment décider ? … RESPIRATION… c’est l’heure de la maturation ! 7. Respire ! Même si vous êtes sûr d’avoir trouvé LE job. Veillez à ne pas prendre une décision ferme trop hâtive. Ce n’est pas rien que de changer d’emploi ! Laissez infusé vos impressions ainsi. Vous serez alors en mesure de décider en pleine connaissance de cause, d’une manière mûre et sereine.

8. Plan d’action ****5 Maintenant, il est temps de faire face à la réalité : qu’est-ce qui vous manque jusqu’ici pour mener à bien votre projet ? Entraînement ? Le financement ? Le temps ?

Votre plan d’action dépendra de vos réponses à ces questions . Déposez tout en termes de besoins et construisez votre stratégie pour vous former, trouver les fonds nécessaires ou préparer votre entourage au changement.

Faites-vous une planification rétro des choses à faire à court, moyen et long terme (planification réaliste hein 😉 !). Il est important de voir clairement ce que vous devez faire pour accéder au Graal et commencer votre nouvelle vie professionnelle.

Vous verrez qu’à ce stade il peut encore y avoir de petits obstacles, mais vous serez entraînés par une telle énergie et une telle volonté que vous pouvez soulever des montagnes pour atteindre votre objectif. Trouver votre chemin et s’engager à changer de travail donne des ailes ! Profitez de cette belle motivation !

Et vous, avez-vous déjà fait carrière changement de poste ? Le changement de travail est-il un projet auquel vous pensez ? Qu’est-ce qui t’arrête ?

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

ARTICLES LIÉS

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!